FRONDEUR


FRONDEUR
n. m.

Celui qui lance des pierres, des balles, avec une fronde. Les anciens avaient des frondeurs dans leurs armées. Les habitants des îles Baléares passaient pour être les plus habiles frondeurs.

Il se dit, au figuré, de Celui qui fronde, qui critique les autorités établies ou les opinions reçues, et, par extension, de Celui qui désapprouve, qui blâme tout. C’est un frondeur éternel. Adjectivement, Un esprit frondeur. Une jeunesse frondeuse.

Il signifie quelquefois simplement Celui qui contredit, qui critique, qui blâme. Ce ministre a rencontré presque autant de frondeurs que d’approbateurs.

L'Academie francaise. 1935.